Cocktail Time ! Epatez vos amis avec un « Marçao 2791 » 🇧🇷🍸 La recette illustrée

Plus connu sous son nom courant de cocktail « Marçao », cette préparation raffinée a une origine confuse : inventé sur le plateau-même du film en plein tournage, le cocktail Marçao devait réunir trois conditions essentielles :
– être facile à préparer
– réunir des ingrédients aux couleurs du Brésil
– être un régal pour les papilles (et les mamilles).

C’est en faisant appel au meilleur barman du coin (nous étions à Bry sur Marne, autant vous dire que la concurrence était rude), et avec l’aide de toute l’équipe, que le Marçao a donc été créé. On voit d’ailleurs ce cocktail dans le film, préparé et savouré par Marçao lui-même, au réveil, comme il se doit.

Capture d_écran 2017-08-04 à 18.52.51

Pour le réaliser vous-même et recueillir l’admiration de vos amis, voici la recette pas à pas. Attention, il est important de choisir les meilleurs produits (suivre les conseils de notre barman), et surtout de bien respecter les doses afin que l’équilibre subtil du cocktail soit conservé, et délivre tout son potentiel de fraîcheur et de suavité.

  • Un trait (à discrétion du barman) de boisson énergétique bleue quelconque (nous avons essayé avec du Powerade Grand cru, Monoprix 1,09 €)
  • Une bonne lichette Get 27 pour le vert (Auchan, bouteille de 70 cl à 12,84 €)
  • Une giclée gourmande de jus d’ananas récolte tardive pour le jaune (Simply Market 2,52 €/l)
  • Ajouter une rondelle d’ananas pour le soleil, et vous y êtes.

Bonne dégustation ! N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, et des réactions de vos amis 😉
Capture d_écran 2017-08-04 à 18.55.00

PS. Vous vous demandez sûrement pourquoi le cocktail porte le numéro 2791 ? Vous vous dites que c’est parce que sa recette parfaite a été réalisée après 2791 essais ? Du tout : c’est une facétie du barman qui, pour distinguer le cocktail du nom du personnage et de la bière du même nom, a ajouté son code de carte bleue. Il fallait y penser.

 

Le Retour de Marçao, film guerilla. Jour 7

Au 7ème jour je ne sais pas ce que vous avez fait vous, mais nous, contrairement à d’autres, nous ne nous sommes pas reposés : l’équipe du film est fatiguée, et pourtant elle tourne ! A Paris, en l’occurence dans le 5ème arrondissement et sur les quais de Seine.

La première partie de cette journée de tournage concerne ce qui devait être la toute première scène du film, la première apparition de Marçao à l’écran. C’est une scène que j’ai ajoutée par la suite, et qui s’inspirait royalement de la séquence d’introduction, d’une mélancolie splendide, de Breakfast at Tiffany’s (Diamants sur Canapé), avec Audrey Hepburn. L’idée était de profiter de l’entrée en scène de Marçao par un frisquet (mais lumineux) matin parisien, pour faire un clin d’oeil au film de Blake Edwards.

Quelques différences malgré tout (« tu m’étonnes », vous entends-je me dire, et je ne peux vous donner tort) :
– Au lieu d’une bijouterie new-yorkaise, Marçao s’arrête devant une agence de voyage qui propose des vols pour Rio.
– Marçao ne sirote pas un café ni ne mange un croissant, comme Audrey son alter-égo absolue, mais avale un coca en engloutissant une part de pizza.
– L’élégance d’Audrey Hepburn se traduit chez Marçao par un look parfaitement improbable…

Au montage, cette scène sera coupée. Peut-être la verra-t-on dans la bande annonce. A suivre 😉
Je veux en tout cas remercier l’équipe de l’agence de voyage Huwans pour son accueil et sa gentillesse ! Ce fut un voyage en soi.

12020002_965300166841717_1586183566267708554_n
(Où l’on retrouve de droite à gauche Elodie, Kiem, Damien, Auguste, Hugo et votre serviteur, Bertrand)

La seconde partie de la journée de tournage s’est déroulée sur les quais de la Seine. C’est une scène charnière, puisque Marçao, perdu dans ses pérégrinations et ses désillusions, implore Seu Joao, son idole qui vit à Rio, de lui venir en aide. C’est alors que… Vous vous souvenez de la 2ème journée de tournage, sur fond vert ? Tout se recoupe ! Je ne vous révèlerait pas ce qui se passe, mais j’espère que ça vous surprendra 🙂
12063771_965419296829804_2445942675086190375_n

Notre chance fut de profiter d’un temps incroyablement clément en cette journée d’octobre. Si bien que nous conservons la sensation que le film se déroule en été, et ça, c’est un sacré coup de bol.

Allez, la suite très vite ! Et mollo sur la caïpi.

11988665_965300176841716_3065658406156871423_n